50px
50px
Bloc texte

L'inauguration

Nous voilà donc en route pour l'inauguration du navire le plus large en mer. Si vous n'êtes pas familier avec ce type de cérémonie, il s’agit de nommer une personne d’exception (généralement une personnalité publique) par exemple Whoopi Goldberg, Gloria Estefan... qui deviendra la marraine "de la" navire parce qu'en anglais, les navires sont considérés comme des elles, vous entendrez souvent le terme "sistership" lorsqu’elles font partie de la même flotte de navires. Cette personne bénira le navire et une bouteille de champagne sera lancée sur le navire où elle doit éclater pour le bénir et le baptiser. N'ayez crainte toutes les précautions sont prises pour que celle-ci éclate.  Cette année, la marraine est une femme ordinaire qui a remporté un concours où sa fille l'avait inscrit comme une "Wonder Mom". Dans sa vidéo tik tok, on y voit un montage de photos qui montre cette mère de famille de 3 enfants et proche aidante de son mari peu après son mariage jusqu’à à récemment alors qu’il est décédé, toujours souriante, malgré un cancer, ses enfants sont toujours la priorité...  Impossible de ne pas verser une larme. Cérémonie émouvante. Faisant les choses en grand, Royal a fait éclater la plus grosse bouteille de champagne au monde.

L’Aqua Theater où se tient la cérémonie est sur invitation seulement. Les autres pourront voir la cérémonie du Royal Theater, sur l’écran géant du pont supérieure ou dans le confort de leur cabine. De nos écrans, nous apprennons entre autres, que la personne attitrée à faire le ménage de notre cabine balcon est au service de Royal Caribbean depuis 40 ans. C'est qu'il en a vu du monde, visité des pays et travailler sur plusieurs navires. Une belle ovation. Nous avons discuté avec lui par la suite. C’est toujours agréable de prendre le temps de discuter avec le personnel. Chacun a son histoire.

50px
Bloc texte

Tour du propriétaire

Le départ se fait de Port Canaveral. Nous sommes arrivées la veille puisqu’on n’est jamais trop prudent l'hiver. On ne sait jamais quand il peut y avoir une tempête ou des délais dans les vols et ce sera dommage de rater le bateau. Un transfert de Royal Caribbean nous prend directement à l'aéroport, nous pouvons relaxer et nous mettre dans l'ambiance durant le trajet qui dure environ une demi-heure. Le personnel est souriant et chaleureux dès notre arrivée à l'aéroport. L'embarquement se fait sans embûche, la poulie est bien huilée, pas d'attente, tout coule bien. Pour un géant des mers qui accueillent pratiquement 7 000 personnes, c'est toujours impressionnant de voir à quel point tout est bien coordonné. À notre arrivée à bord, nous sommes accueillis par un comité d'accueil et un verre de mousseux.  Des kiosques d’informations sont disponibles tous les 3 mètres pour répondre à vos questions et, encore là, pas d 'attente.

Nous avons une cabine balcon sur Central Park. Le jour nous pouvont y entendre des oiseaux, le soir des concerts d'instruments à cordes et la nuit des criquets. Pour économiser l'énergie, l'air climatisée s'éteint si la porte du balcon est ouverte, même chose lorsque vous sortez de la cabine, lumières et climatisation cessent. En attendant qu'elle soit prête, nous en profitons pour lire le Cruise Compass, le journal des activités de la journée. Vous pouvez l'avoir en format papier ou sur l'application de Royal Caribbean. Une liste de cabines est disponible pour en faire la visite. Tous veulent voir les suites. La suite familiale sur 2 étages où j’ai essayé la glissade et où les marches sont comme des touches de piano émettant des notes au passage. La Crown Suite avec son piano à queue où vous avez le loisir de demander si quelqu'un peut venir jouer pour vous. Ces suites, malgré un coût élevé proposent une expérience hors de l'ordinaire avec des services propres à elles. Ce sont les premières à être en liste d’attente. Nous irons diner au buffet Windjammer qui fait le tour d’un étage avec vue sur le Boardwalk. Les présentations donnent l’eau à la bouche et il y en a pour tous les goûts, du gros roteux à la moutarde jusqu'au ceviche de palourdes.

Nous terminons le tour des cabines et nous nous dirigeons vers le solarium, endroit de détente pour les adultes qui est, aujourd'hui,  malheureusement réservé pour un événement privé pour les passagers partant prochainement sur le 1er tour du monde de Royal Caribbean. Petit crochet par les clubs pour enfants et pour ados. Dommage de ne plus avoir l’âge pour les fréquenter parce qu’ils ont l’air franchement trippant avec terrasse et spa extérieur pour les ados et de grandes tables interactives pour les plus jeunes, un peu comme des tablettes géantes. Nul doute que petits et grands ont beaucoup de plaisir dans ses espaces qui leurs sont exclusifs. Un petit tour au pont des piscines et des glissades d'eau histoire de se rafraîchir avant la prochaine destination, la salle à manger. Au menu ce soir filet mignon et homard. C’est soir de célébration!

50px
Bloc texte

Le divertissement

Les spectacles à bord des navires de Royal Caribbean sont de qualité et diversifiés. À la suite du succès d'Effector 1 à bord d’un autre des navires de la flotte, ce soir, dans l’amphithéâtre c'est la représentation d’Effector II, l'histoire de vilains qui s'en prennent à des super héros. Le visuel est incroyable. C'est le spectacle le plus technologique en mer. Très peu d’accessoires sur la scène, l'écran sert de décor et l’espace entre les spectateurs et le plafond est toujours rempli de surprises. Les merveilles de la technologie se mêlent aux acrobaties.

Nous n’avons pas accès à tous les spectacles puisque nous serons sur le navire que 2 soirs. Cependant, lors de l’inauguration, nous avons eu un aperçu des voix du spectacle Voices au moment de l’hymne national américain. WOW!

Par la suite, direction l'Aqua théâtre pour un spectacle aquatique entièrement féminin : Intense. Ce nom donne déjà un avant-goût des frissons qui vous parcourront l’échine lors de leurs prestations périlleuses. Comme les conditions ne sont pas favorables au spectacle, il est donc malheureusement annulé.

Ce soir, le navire, malgré sa grosseur tangue beaucoup, impossible de marcher droit, à la blague on ne se dit que tous ont l’air d’avoir un petit verre derrière la cravate. Généralement on ne ressent pas le navire bouger, on peut, un peu, entre décembre et février mais jamais comme ça. Nous comprendrons à notre retour en Floride qu’il s’agit d’une gracieuseté d’une tempête tropicale par les vagues déchaînées de la plage de Cocoa Beach.

Ce n'est pas grave, 1 000 autres activités nous attendent. Petit tour au karaoké où un homme chante le classique "Sweet Carolyn" et où l’assistance participe en chantant, détour par la discothèque Redlight aménagée en soirée à même la patinoire. D’autres iront voir des humoristes ou siroter un verre dans les différents lounges. Pour ma part, un classique, terminer la soirée au Music Hall. C'est bondé. Les musiciens du groupe Phoenix, reprennent des classiques des années 70 et 80, du Journey, Bonjovi.... les gens dansent et chantent à tue-tête. Un bon défouloir qui nous rappelle nos années de jeunesse.  Une petite déception par rapport à son aménagement qui ne permet plus d’assister confortablement dans des fauteuils au 2e étage et de voir les musiciens sur la scène. Au lieu de rampes vitrées, elles sont grillagées donc si vous n’avez pas un banc au comptoir, le show doit être vu sur l'écran.

Après cette première journée, la nuit sera courte, demain Perfect Day CocoCay.

50px
Bloc texte

Perfect Day CocoCay

Jour 2

Nous voilà rendu aux Bahamas. Île privée qui est l'extension du navire. Ceci signifie que tout forfait à bord est accessible sur l'île. Nous aurons aussi plusieurs points pour manger gratuitement. Une visite pédestre d’environ une heure trente nous montrent tous les racoins de l'île que nous n’aurions pû visiter. N'ayez crainte, vous pourrez vous déplacer sur l’île grâce au petit car ainsi qu’entre le navire et l'île.

Sur l’île, il y a des endroits payant comme au Waterpark Thrills avec, entre autres, ses glissades d’eaux vertigineuses et sa piscine à vagues ou au Coco Beach Club avec sa piscine infinite et son aire de détente. Vous pouvez louer des cabanas pour la journée pour une expérience plus intimiste sinon il y a amplement de chaises et de parasols pour tous. Même à 2 navires, cette journée-là, le Wonder et le Independence, il y avait des places libres. Personne ne se pile sur les pieds. Vous êtes en chaise roulante ou avez des enfants en poussette? Pas de souci, vous pouvez troquer vos appareils pour d’autres adaptés au sable.

Des boutiques souvenirs sont aussi à votre disposition et elles acceptent la "sea pass" donc pas besoin d’apporter de l’argent liquide sur l’île. Comme je ne suis pas très sensations fortes et que la musique à tue-tête n’est plus de mes envies d'aujourd’hui, je suis allée à Chilling Island Beach. Parfaite pour relaxer tranquille et faire du snorkling près d'une épave de bateau pas très loin. Vous pouvez louer de l'équipement sur place ou même des matelas pour flotter sur l’eau pour des prix raisonnables. Plusieurs casiers sont mis à disposition. Il est interdit de nourrir les goélands et pourtant, cette journée-là, il y en avait à profusion. Ne laissez pas votre assiette sans surveillance. Elle sera vide dans le temps de le dire. Vous pourriez aussi croiser de belles poules colorées qui se promènent en liberté.

50px
Bloc texte

Tout l'monde à bord!

Retour au navire à 17 h. Toujours user de ponctualité lorsqu'il est question de remonter à bord. Les navires n'attendent pas les retardataires. Marcher sur le quai entre ces 2 géants des mers nous fait sentir tout petit. Tour à la piscine et vite au 16e pont pour les feux d'artifices. Ensuite, le navire reprendra la mer. Le casino, les boutiques et les machines distributrices rouvriront leurs portes. Chose vraiment chouette que ces machines : diachylons, antiacides, crèmes solaires, vitamine E, écouteurs, produits pour les allergies.... plus besoin de les apporter de la maison, un peu plus de place dans les valises pour rapporter des souvenirs.

Ce soir nous avons décidé de souper au buffet parce que nous voulons voir les 2 spectacles au programme. Ce n'est pas une punition, il y a une belle variété de produits. J'opte pour une soupe caribéenne, une salade tomate mozzarella di Buffala et du rostbif avec des aubergines. Comme dessert, une crêpe française où je choisi moi-même les garnitures : fraises, chocolat, crème fouettée et crème glace vanille. Si j’étais ici pour plus que 2 jours, je ferais un détour par la salle de conditionnement physique mais ce soir on se gâte!

En début de soirée, le spectacle aquatique sera présenté. Nous arrivons tôt parce qu’il n’y aura pas de sièges pour tout le monde. Nous sommes bouche bée. C’est à couper le souffle, les cascades nous tiennent en haleine. Les passagers du premier rang en ressortiront trempés. Il y a à voir partout, dans les airs, dans les allées, dans l’eau. La musique un peu techno The Prodigy donne la note.

Vite, direction 365, spectacle de patinage artistique, parce que, oui, il y a une patinoire sur ce navire. Ce show fait référence aux quatres saisons et au 365 jours de l’année avec des numéros dynamiques, romantiques et acrobatiques.

50px
Bloc texte

Toute bonne chose à une fin

De retour à la cabine, nous avons reçu nos coupons pour le débarquement de demain mais une fin de soirée ne serait pas la même sans la terminer au Music Hall, encore une fois, plein à craquer. Un crochet par la disco silencieuse est aussi un incontournable. Plaisir et rires garantis.

La nuit sera agitée, les cintres glissent de gauche à droite dans les gardes robes. On s’endort comme un charme à se faire bercer comme un bébé par la mer agitée.

Déjeuner rapide, finalisation des bagages, comment allons-nous tout rentrer et rien oublier. Direction Café de la promenade pour une petite pâtisserie et un café avant de débarquer du navire. Nous débarquons aussi vite que nous somme embarqués.

Comme il s’agissait d’un très court séjour, nous avons terminé notre voyage par 2 nuits à Cocoa Beach. Avec les restes de la tempête tropicale, les conditions sont parfaites pour les nombreux surfeurs mais un tantinet frisquet avec le vent. Ce n’est pas grave, puisque c’est avec les pieds dans le sable et le bruit des vagus que je vous écris mon expérience à bord du Wonder of the Seas.

Vous aimeriez en savoir plus sur le Wonder of the Seas ou sur les autres navires de la classe Oasis?

Lisez nos autres blogues: 

Hamony of the Seas

Wonder of the Seas

Amarc recommande la classe oasis

 

Visitez notre section croisière et contactez-nous! 

https://voyagesamarc.com/croisieres

Tous les itinéraires du Wonder of the Seas dans les Caraïbes incluent une escale à Perfect Day Coco Cay!

 

Josy Terranova

Conseillère Voyages, ACC

 

 

 

50px
Blogue précédent Tous les blogues
50px